mercredi 23 mai 2018

Stefan Zweig prédisait la haine des Juifs même après la guerre (1940)


Il suffit de voir ce qui se passe en Europe de nos jours, pour comprendre combien Stefan Zweig était lucide.
"Nous aurons à souffrir pendant et après la guerre, écrit-il le 27 mai 1940, a) en tant qu'Allemands de naissance, b) en tant que Juifs de naissance.  Mais où aller pour fuir cette haine?  Partout elle nous guettera, partout elle nous traquera."
Stefan Zweig, l'ami blessé, de Dominique Bona, Plon, 1996, p. 297

mardi 22 mai 2018

Technologie de l’eau d’Israël, aubaine pour le Maroc


Via Israel Valley:
La technologie de l’eau d’Israël pourrait être une aubaine pour le Maroc car les réservoirs d’eau sont à sec. Rabat est ouvert à l’aide de l’État juif.

«Le gouvernement marocain est ouvert aux solutions, quel que soit le pays d’où elles proviennent», a déclaré Dr Clive Lipchin, chercheur israélien et directeur du Centre pour la gestion des eaux transfrontalières de l’Institut Arava pour les études environnementales.

«J’ai été invité en tant qu’Israélien à participer à une table ronde. Les représentants du gouvernement marocain qui m’ont rencontré m’ont dit qu’ils étaient heureux de considérer Israël comme un exemple», a déclaré Lipchin.

Les efforts marocains visant à économiser l’eau et à éviter l’apocalypse du «Jour Zéro» connaissent un certain succès, a permit de trouver un consensus sur le fait que la coopération avec nous est presque inévitable, a déclaré M. Lipchin.

Une véritable sécheresse, la croissance démographique et une mauvaise planification ont causé la crise au Maroc, a déclaré Clive Lipchin, qui a grandi en Afrique. La technologie israélienne peut être particulièrement utile au Maroc.

Israël est un modèle de ce que l’on peut faire de manière très efficace. Nous exploitons cinq des plus grandes usines de dessalement du monde et nous le faisons de manière très performante» a déclaré M. Lipchin.
Lire l'article complet @ Israel Valley

lundi 21 mai 2018

Céline Pina: "Cet antisémitisme rend la vie impossible aux Juifs"


Céline Pina, ancienne élue locale, essayiste et militante:
"Même pirouette face à la tribune des 300, pointant le développement d'un nouvel antisémitisme arabo-musulman. En charriant les pires préjugés et dans sa version radicale, cet antisémitisme rend la vie impossible aux Juifs; et aujourd'hui en France, on tue des Juifs parce qu'ils sont Juifs.

Le Monde a aussitôt publié une contre-tribune appelant à fondre ce diagnostic, même si les signataires ne le remettaient pas directement en cause, dans une lutte contre tous les extrémismes. En soi, on ne peut être que d'accord, sauf que ce type de posture, derrière un habillage faussement humaniste, dilue tellement le constat qu'il ne permet plus l'action. Démultiplier les cibles, c'est ne plus en viser une seule. Un peu comme ces professions de foi de congrès de partis qui appellent à l'avènement de la justice sociale, à la paix universelle et à la disparition de la faim dans le monde. Cela ne coûte rien de le dire, permet de se donner bonne conscience et de repousser la confrontation avec les problèmes réels aux calendes grecques. Étendre les responsabilités et multiplier les amalgames afin d'entretenir la confusion, c'est déjà se dégager de ses obligations.

À amalgamer, dans un contexte de violence terroriste, le catholicisme et l'islamisme, les élus de LREM opèrent un glissement dangereux et surtout injustifié."
Lire la tribune complète de Céline Pina («Même en latin, les catholiques ne prêchent pas l'appel au meurtre!») @ Figaro Vox

dimanche 20 mai 2018

Hervé Juvin: Trump et Israël ont raison de critiquer l'ONU


Hervé Juvin est un écrivain et essayiste français. Il est par ailleurs associé d'Eurogroup Consulting. Il vient de publier France, le moment politique. Manifeste écologique et anti-libéral:

"C'est bien d'en appeler au multilatéralisme, mais comment ne pas constater, avec Donald Trump ou Israël, les perversions d'un système onusien qui avait donné à un représentant de la Libye la présidence d'une commission sur les droits des femmes?"

Lire l'interview complète de Hervé Juvin par Eugénie Bastié (Le totalitarisme de l'individu est la plus grande menace qui pèse sur notre condition humaine) @ Le Figaro

A propos de l'ONU et sa condamnation systématique d'Israël et sa mansuétude envers les pays qui bafouent les droits de l'homme: Rituel annuel: 20 résolutions contre Israël, 3 pour le reste du monde et Hypocrysie à l'ONU: 5 résolutions contre Israël, seulement 2 contre la Syrie!

vendredi 18 mai 2018

Mort de Dieter Kunzelmann membre de l'extrême-gauche antisémite et terroriste allemande

Dieter Kunzelmann, antisémite et terroriste allemand, mort à Berlin le 14 mai 2018 à 79 ans, dans son lit, probablement "entouré de l'affection et de l'amour de ses proches", selon la formule consacrée... et apparemment avec la conscience tranquille et sans avoir regretté son passé violent.



David Koskas, Allemagne : l'extreme gauche pourrait être responsable d'actes antisémites @ Israël Infos
"Le parquet d'Allemagne envisage de rouvrir l'enquête autour de l'incendie terroriste du foyer israélite de Munich en 1970.

La police aurait découvert des "informations vitales" sur les coupables, révèle le magazine allemand Focus. Le 13 février 1970, 7 personnes âgées sont mortes dans l'incendie criminel du foyer israélite de Munich.

Les coupables n'ont jamais été retrouvés, malgré les moyens importants déployés par l'Allemagne: une équipe de 100 détectives a mené l'enquête et 100 000 deutschemarks ont été promis à quiconque donnerait une information conduisant à une arrestation.

Aujourd'hui, grâce aux progrès réalisés dans la recherche sur l'ADN, l'identité des coupables pourrait avoir été découverte après analyse approfondie du réservoir de carburant abandonné sur la scène du crime, indique le magazine.

Il ajoute qu'il existe des "preuves concrètes" que l'attaque a été menée non pas par des membres de l'extrême-droite ou par des Palestiniens comme on l'a crû à l'époque, mais par des activistes de l'extrême-gauche allemande.  
Pour accompagner cette information, Focus a interrogé un ancien membre de l'extrême-gauche, Aloise Aschenbrenner.  
"Ils étaient extrêmement radicaux. Ils ne parlaient que de l'ennemi israélien et voulaient constituer un véritable front contre lui", a-t-il expliqué.

Dieter Kunzelmann un célèbre activiste de l'extrême-gauche antisémite, pourrait être lié à l'incendie d'après le magazine.  Quelques mois avant le drame, à l'automne 1969, il se trouvait dans un camp d'entrainement palestinien en Jordanie, et quand il revint à Berlin en novembre, il fut impliqué dans un attentat raté contre un centre communautaire juif.
Martin Jander, Communiste, social révolutionnaire, antisémite? D’un usage détourné de la radicalité ouvrière par les mouvements terroristes d’extrême gauche allemands @ Quadern
"Suite à cet incident, des groupes se forment autour de Dieter Kunzelmann et de Fritz Teufel à Munich et à Berlin-Ouest. Ils se baptisent Tupamaros München (TM) et Tupamaros West-Berlin (TW) en référence aux guérilleros Tupamaros d’Uru­guay. Leurs premières actions sont des attentats et attaques dirigés contre des tribunaux, la police et des institutions et symboles américains. En octobre 1969, après cette première vague d’ac­tions, des membres du groupe autour de Dieter Kunzelmann se rendent dans un camp palestinien pour y recevoir un entraînement militaire.  
Le 9 novembre 1969 les Tupamaros West-Berlin (TW) tentent de faire exploser une bombe au centre communautaire juif de Berlin-Ouest. Si la bombe placée par Albert Fichter dans un distributeur de boissons avait explosé, elle aurait probablement fait 200 morts et blessés. Mais en raison d’un disfonctionnement technique, l’engin, heureusement, n’explose pas. Quelques mois plus tard, le 13 février 1970, un incendie d’origine criminelle ravage le centre de la communauté religieuse israélite de Munich. Sept survivants des camps y trouvent la mort. Ici encore, il semble acquis que des personnes issues du giron des Tupamaros München participent à l’action. Plus de 40 ans après l’attentat, le ministère public a rouvert l’instruction."
Sur son antisémitisme féroce, veuillez lire (en anglais), cet article de Dale Street intitulé 'Anti-Zionism’, Antisemitism, and the German New Left @ Workers' Liberty

Israël a commis des "actes odieux", selon Emmanuel Macron


Rappel: Le 4 avril 2017, dans le quartier de Belleville, à Paris, pendant que Mme Sarah Halimi, 65 ans, était séquestrée, torturée, défigurée, tuée et défénestrée par un seul homme, Kobili Traoré, un Français musulman qui était son voisin, 26 policiers se trouvaient sur les lieux et ne lui ont pas porté assistance. Les voisins de Mme Halimi ne lui ont pas porté secours non plus. Visiblement les Israéliens ont une conception différente de la manière dont il faut traiter ceux qui veulent s'attaquer à des citoyens israéliens, juifs et non-juifs.

Israel Valley:
Grand retour de l’esprit «Quai d’Orsay» sur la politique de la France en Israël? Emmanuel Macron a condamné jeudi les «actes odieux» commis par Israël contre des manifestants palestiniens dans la bande de Gaza et s’est défendu de toute complaisance, trois jours après la soixantaine de morts palestiniens dans des violences imputées par l’Etat hébreu au Hamas.

En Israël, les grands leaders israéliens ont fait semblant d’être… sourds!

Selon boursier.com: «Sur ce point je suis très clair : la France a condamné ces actes odieux – et ces victimes civiles – qui ont été commis en particulier sur la journée de lundi et en réalité encore dans les dernières heures», a déclaré le chef de l’Etat français lors d’une conférence de presse à Sofia, à l’issue d’un sommet Union européenne-Balkans.
Lire l'article complet 

jeudi 17 mai 2018

Jean-Claude Milner: "En dehors des Européens, nul ne sait qui est le fort et qui est le faible au Proche-Orient"


Jean-Claude Milner, linguiste, philosophe et essayiste:
"En dehors des Européens, nul ne sait qui est le fort et qui est le faible au Proche-Orient.  [...] S'il [le Palestinien] est faible, pourquoi l'est-il, quand on songe à la richesse et au nombre de ceux qui s'en disent les soutiens et les frères? [...]  Mais l'Européen n'a cure des incertitudes d'analyse.  Il lui suffit de quelques images: la photo d'un enfant mort, des hommes et des femmes en pleurs, les séquences filmées de maisons détruites.

Si quelque jour, il devait se révéler qu'après tout, le nom juif était le plus faible, il sera toujours temps de changer de côté; il sera toujours temps de gémir sur la disparition sanglante d'Israël et sur la mise à mort sauvage des Juifs - car tout sera sanglant et sauvage, n'en doutons pas.  Les mouchoirs sont déjà prêts, juste à l'arrière d'un tiroir étiqueté "dénégation".  Il faudrait pourtant qu'un jour, cessent les fausses innocences.  Les images sont infiniment tragiques, plus profondément tragiques encore que ne le dit le Journal.  Mais l'Européen n'est pas libre de pleurer devant elles; c'est là un privilège réservé aux spectateurs.  Or, il n'en est pas un.

Il se plaint bien souvent de n'être pas un acteur. Et bien certainement, il n'est pas un protagoniste; la dureté des temps le réduit bien souvent à jouer les figurants, les costumiers, les éclairagistes ou les souffleurs.  On oublie toutefois qu'il est l'un des principaux auteurs de la pièce."
Les penchants criminels de l'Europe démocratique, Verdier, 2003, p.p. 78-79

Lire également d'autres citations de Jean-Claude Milner:
- "Le programme hitlérien concernait les ashkénazes, les séfarades étaient confiés au grand mufti de Jérusalem"
- "La question juive se rouvre à l’échelle de l’Europe entière"
- "Autrefois, l’Europe se sentait encore redevable aux juifs exterminés"
- Mitterrand dénonçait "l'influence puissante et nocive du lobby juif en France"
-
"Les Juifs n'intéressent plus personne en Europe"

- Quel avenir pour les Juifs dans l'Europe du XXIe siècle